Le choix de l’asexualité



L’asexualité est très mal comprise par la plupart des gens. Beaucoup pensent qu’il s’agit d’une maladie tandis que d’autres l’assimilent à l’abstinence. En réalité, l’asexualité n’est l’un ni l’autre, c’est tout simplement une orientation sexuelle, un choix délibéré. Il y a certaines personnes qui ne ressentent pas le besoin d’avoir des rapports intimes, on parle là encore d’asexualité. Ci-après quelques explications pour mieux comprendre cette orientation dont on ne parle pas souvent dans notre monde fortement tourné vers le sexe.

L’asexualité est très bien vécue par certains

Il ne faut pas croire que les individus qui choisissent l’asexualité sont des gens malheureux, des personnes qui ne trouvent aucun goût à la vie, qui passent à côté de quelque chose de merveilleux. Certes, la sexualité est tout à fait normale mais de par leur appel ou leur vocation, certains optent pour l’asexualité. C’est le ces des prêtres et des moines par exemple, dont la motivation est d’ordre religieux, spirituel. Etant donné qu’ils font un vœu de chasteté, ils cherchent tous les moyens possibles pour ne pas céder à la tentation. Ils ne permettent à rien de les dévier de leur choix, ils n’écoutent pas leur désir si jamais celui-ci vient à se réveiller, et ils s’en portent plutôt bien.

Le choix de ne pas avoir de relations sexuelles

Il faut savoir que tout le monde ne court pas après les actes sexuels. Il y a des gens qui ne passent pas à l’acte parce que la sexualité ne s’inscrit tout simplement pas dans leur personnalité. Eh oui, il y a des femmes et des hommes pour qui les rapports intimes n’attirent aucunement. Ces asexuels revendiquent bien souvent cette orientation qu’ils vivent tout aussi bien. Pour eux, à la base, l’asexualité n’est pas un choix, mais ils l’assument pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *